Hong Kong : retour du beau temps?

Voilà deux semaines que les organisateurs et pro-partisans de la révolution des parapluies font fasse aux forces de l’ordre, dans différents quartiers de Hong Kong, réclamant l’instauration du suffrage universel ainsi qu’une plus grande liberté d’expression : cependant, aucun accords n’a été conclus et les policiers ont désormais ordre de tous démanteler et de récupérer les différents points stratégiques de la ville.

Ce fut notamment le cas dans la nuit de mardi a mercredi où les forces de l’ordre ont voulu récupérer la route menant au bureau du chef de exécutif, provoquant une monté de violence dans la ville. Une quarantaine de manifestants ont été arrêté dont l’un des députés démocrates, sévèrement passer à tabac, le tout filmé par les caméras de la télévision officielle. Les représentants de la police ont expliqué qu’il s’agissait d’un cas isolé et que les fonctionnaires ayant perpétrés cette sauvagerie ont déjà été sanctionné…Bien sûr messieurs… Alors pourquoi les manifestations sont-elles toujours autant violemment réprimés? Pourquoi aucun dialogue n’est mis en place ? Pourquoi les policiers ont, depuis le début de la semaine, ordre de tout « ranger » alors que les manifestants sont toujours présents?

http://media3.s-nbcnews.com/i/newscms/2014_39/688721/140927-hong-kong-protests-jms-1811_f7bd2590644845cf636780ccdcb7e02a.jpg

Le monde entier s’indigne d’une telle répression des manifestations, tous les médias critiquent la réaction du chef exécutif et de son « armée »… Mais que font ces mêmes personnes pour éviter cela? Il est certes beau d’informer les gens d’un tel massacre d’étudiants qui ne demandent rien d’autre que le prix de la liberté (encore est-il qu’aujourd’hui ce prix est généralement cher). Mais il serait encore plus beau si les différents gouvernements prenaient place dans ce conflit afin de soutenir les réelles victimes du système de tutelle mis en place par Pékin sur Hong Hong, car le problème est bien de là. Les étudiants réclament une indépendance vis-à-vis de la Chine car celle-ci empêche, au moyen de la dictature, une réelle liberté d’expression des citoyens Hongkongais. Et c’est encore la puissance de la Chine et la crainte (ou plutôt la perde du marché que représente la Chine) qui nous bloque, nous gouvernements occidentaux, d’aller en aide à ces révolutionnaires, car il serait trop bête de perdre de l’argent au profit de la dignité humaine…Mais laissons, de toute façon, ces étudiants loin de nos villes ne sont pas nos problèmes…Mais que font nos soldats au Moyen-Orient alors?…

Troisiemea |
Unchichihappy |
Natlife |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Informationoverload
| Ebook center 66
| CESTNOUVEAU